Edito Août 2021

Quoi de neuf en Août : pas grand chose.

Cet édito arrive un peu tard mais il a fallu attendre le dernier oracle du Conseil de défense et de sécurité sanitaire (aka : le Président Macron ) pour assurer la défense de nos libertés dans la lutte contre la pandémie.

Le couperet est tombé avant le 15 août sous la forme d’une loi validée par le conseil constitutionnel donnant une valeur juridique inattendue à un pass sanitaire applicable à la discrétion du gouvernement ou du préfet instituant deux catégories de citoyens : ceux qui, par 30 ou 45 degrés de température, pourront demander un verre d’eau à une terrasse de café et ceux qui devront passer leur chemin et chercher une fontaine Wallace (il en est encore quelques-unes dans Paris) de service public pour se rafraîchir dans la canicule. Il existe donc désormais deux catégories de citoyens : ceux qui désormais disposent du cesame indispensable à une vie normale et ceux qui, pour des raisons diverses ne peuvent obtenir un pass sanitaire et devront, s’ils veulent participer à la vie sociale se faire tester toutes les 72 heures.

Dans le meilleur des cas, le gouvernement espère 90%de vaccination ce qui laissera 10% au moins de gens hors la loi du pass sanitaire, dont à ce jour la majorité non touchés par le virus ou qui es sont médicalement exempt mais qui auront surement du mal à le justifier.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : Il existe déjà des réseaux de fabrication de faux pass sanitaires et une habitude de manifestations hebdomadaires antivaccin qui s’installent dans la durée et sont plutôt contre productives par le relâchement qu’elles montrent sur les gestes barrière mais dont le gouvernement persiste à ignorer les causes et les effets.

Ceci dit, la vaccination est évidemment nécessaire et l’auteur de ces lignes est vacciné deux doses et en recevra une 3eme si le corps médical le conseille, mais est-il nécessaire d’en assortie la nécessité de menaces et de chantage à l’encontre du citoyen qui en pleine conscience et responsabilité refuse la vaccination parce qu’il craint les miocardites ?

Rendez vous en septembre …

Laisser un commentaire