archive édito avril 2021

Editorial d’Avril 2021

Notre site entame son 2ème mois d’édition.

Son arrivée n’est pas passée inaperçue : durant le mois de mars et dès le jour de son enregistrement, alors qu’a part ses créateurs personne ne pouvaient en connaître l’existence, une moyenne de 10 à 20 visiteurs sont venu chaque jour du mois consulter tel ou tel article, comme nous l’a indiquée une extension installée
dans notre logiciel. Sans révéler l’identité du visiteur qui reste anonyme, elle nous donne des informations sur sa nationalité et des indications sur les articles qui l’ont intéressé.

Ainsi, nous constatons la présence d’observateurs des USA qui chaque jour mobilisent jusqu’à 3 observateurs qui semblent plutôt intéressés par les rubriques géopolitiques, et l’intérêt plus ponctuel de
visiteurs d’autres pays alertés par l’apparition sur le web d’un nouvel acteur. On voit ainsi apparaître chaque jour dans le top 10, avec ceux des USA, des visiteurs  de la Chine , de l’Allemagne, de l’Italie, de la Russie, de l’Ukraine, etc….   le contenu du site même dans un  état final stabilisé ne justifierait pas un tel déploiement d’observateurs au niveau mondial aussi s’agit-il fort probablement de robots placés en surveillance appartenant aux « grandes oreilles » que déploient désormais chaque pays pour ne rien ignorer sur le réseau informatique de son voisin.

C’est l’un des effets de la mondialisation et de l’extension du réseau web. Le développement de la   5 G en cours va encore décupler sa puissance et réduire encore le domaine privatif du citoyen de plus en plus dépendant des outils supposés l’aider à conquérir sa liberté quand ils ne font que le rendre dépendant du système.

Sous la diversité des analyses couvertes par ce site kaléidoscopique, il ne faudra donc pas rechercher le « scoop » extraordinaire dissimulé nous révélant des vérités cachées : rien,
dans le système d’information n’est dissimulé qu’un hakeur un peu expérimenté ne saurait pas décoder. Les informations intéressantes sont souvent noyées dans le flux de données qui circulent en permanence et le travail des “espions” du net est plus souvent d’analyse et de synthèse que de découverte.

Pour autant, et si d’aucuns peuvent regretter que nos analyses soient ouvertes à tout le monde et en particulier à tous ceux qui peuvent s’en offusquer, c’est aussi un moyen de leur envoyer des messages, et des avertissements.

L’information doit circuler, mais dans tous les sens: si certains articles publiés vous interpellent et surtout s’ils vous paressent contestables, n’hésitez pas à réagir en utilisant la case commentaires ou en écrivant à l’adresse de l’animateur: Si nécessaire on rouvrira le débat à l’édition suivante.

Laisser un commentaire